L'Orchestre de chambre de Genève


Identification

Type d'entité Collectivité

Forme(s) autorisée(s) du nom L'Orchestre de chambre de Genève

Forme(s) parallèle(s) du nom

Autre(s) forme(s) du nom LOCG (1992-)


Description

Dates d'existence 1992-

Histoire L'Orchestre de Chambre de Genève succède en 1992 au Collegium Academicum, un ensemble musical vieux de trente ans dont Thierry Fischer est le directeur artistique depuis 1988. Le passage à l'OCG vise à former un orchestre de chambre professionnel de 37 musiciens à postes fixes et à promouvoir la musique classique et romantique en diminuant la part de musique contemporaine sans toutefois se couper des productions actuelles. Le but étant également de donner une orientation plus populaire au répertoire de l'orchestre. Le dernier concert du Collegium Academicum a lieu le 18 juin 1992. Quatre mois plus tard, l'OCG donne son concert inaugural au Victoria Hall. Dès sa création, l'ensemble va organiser ses activités en trois catégories : les concerts d'abonnement, les collaborations avec d'autres associations et les déplacements exceptionnels, telle la tournée de 2001 en Chine.

Les premières saisons sont relativement restreintes au niveau du nombre de concerts en raison des difficultés matérielles et financières de l'ensemble. L'OCG prend réellement son envol dès 1995 et durant l'été 1996 il forme l'association LEGATO avec Contrechamps, le CIP et l'Ensemble 415.

En 1997, Thierry Fischer annonce son départ pour Amsterdam et Lev Markiz, d'origine russe, lui succède en mai de la même année. Le genevois, fondateur de l'ensemble, donne son concert d'adieu en septembre 1997. Le directeur d'orchestre moscovite apporte alors un accent slave aux programmes de l'OCG en privilégiant les compositeurs du XXe siècle originaires d'Europe de l'Est. Le répertoire est complété par une ou deux pièces destinées à mettre en valeur les solistes. Pour la saison 1998-1999, le Musée d'art et d'histoire reprend la salle de répétition de l'OCG et la collaboration de l'orchestre avec l'association LEGATO prend fin. L'OCG se réorganise administrativement en prévision de la saison 1999-2000. Les bureaux déménagent de leurs bureaux provisoires à Nyon (suite à un incendie en 1987) pour revenir à Genève, un nouveau comité est formé et une nouvelle salle de répétition est mise à disposition par la Ville au centre culturel de Saint-Boniface.

Lev Markiz termine son mandat à la direction de l'orchestre le 31 décembre 2000, sans jamais avoir réellement trouvé sa place à Genève. On l'a notamment accusé d'être relativement peu présent au pupitre de l'OCG, d'avoir une conception autoritaire de la direction et d'être un peu trop enclin à faire jouer à l'orchestre des pièces en provenance de sa Russie natale.

Le 30 mai 2000, Michael Hofstetter est choisi pour remplacer Lev Markiz. Sous l'impulsion de ce nouveau directeur, l'OCG va développer une approche plus historique, privilégiant un répertoire qui s'étend du baroque tardif à l'époque romantique, avec l'utilisation, entre autres, d'instruments d'époque aux côtés des instruments modernes. Ceci permet à l'orchestre de faire découvrir au public des compositeurs méconnus ou oubliés en les confrontant avec des compositeurs contemporains.

Suite au départ du directeur musical allemand en 2007, L'OCG se donne carte blanche pour une saison, ce qui lui permet d'explorer de nombreux répertoires tout en ayant le temps de choisir le successeur de Michael Hofstetter.

C'est finalement Patrick Lange qui prend les rênes de l'ensemble pour la saison 2008-2009. Depuis septembre 2013, Arie van Beek est le nouveau directeur artistique de l'OCG. (Informations de la notice tirées de la notice du Collegium et du livre de Tapolet)

Zones géographiques - Centre culturel de Saint-Boniface

- Victoria Hall

- Studio Ernest Ansermet

- Cathédrale Saint-Pierre

- Conservatoire de musique de Genève

- Diverses salles de concert en Suisse et dans le monde.

Statut juridique

Association au sens des art. 60 et suivants du Code civil suisse à ses débuts, puis fondation de droit privé à partir de 2008.

Fonctions et activités L'OCG constitue un orchestre de professionnels (37 musiciens à postes fixes). Il a pour but de promouvoir la musique classique et romantique en diminuant la part de la musique contemporaine. Cependant, il conserve le principe de la confrontation entre le répertoire classique et l'exploration des voies nouvelles de la musique actuelle.

Textes de référence

Organisation interne L'Orchestre est composé de musiciens professionnels placés sous la direction d'un chef titulaire. L'ensemble est épaulé par une équipe de quatre personnes (un responsable ressources humaines et billetterie, un responsable comptabilité, une bibliothécaire et un régisseur) pour les tâches administratives.

Il existe quatre types de collaborateurs : les musiciens, le directeur artistique, le personnel administratif ainsi que les membres bénévoles actifs au comité de direction.

Les différents organes de l'Association sont : le Comité de direction, l'Assemblée générale, la Commission musicale et le Conseil des musiciens.

Le Comité de direction est composé de huit membres : le président, le directeur artistique, l'administrateur, le trésorier, le responsable des ressources humaines, et trois musiciens. Le Comité se réunit au minimum tous les deux mois. Il est responsable de l'Association à l'égard des tiers. Il assure la gestion et la direction de l'Association, choisit le personnel administratif, décide des salaires ainsi que des cachets des musiciens. Il établit le cahier des charges du personnel et le budget annuel.

L'Assemblée générale, se réunissant une fois dans l'année, est composée de tous les membres actifs. Elle est l'organe suprême de l'association. Elle a les pouvoir suivants : élection du/de la Président(e), élection des membres du Comité, approbation des comptes et du bilan, révision des statuts, et le cas échéant : nomination et révocation du Directeur artistique et dissolution de l'Association.

La Commission musicale se compose : du Directeur artistique, de l'Administrateur, de l'adjoint au Directeur artistique, du délégué, et de quatre représentants des musiciens. Elle se réunit environ une fois par mois. La Commission musicale a pour tâche d'épauler le Directeur artistique dans le choix des programmes et de décider du choix des engagements pour l'orchestre. Elle doit aussi procéder aux choix des nouveaux musiciens. Pour cela, cette Commission gère l'ouverture des concours publics, nomme les nouveaux musiciens sélectionnés par le jury et clôture le concours public en cas d'échec de candidature. De plus, c'est elle qui a le pouvoir de statuer lors de l'exclusion pour raison artistique d'un membre musicien, de veiller à la bonne application du règlement interne, et d'y apporter les modifications nécessaires.

Le Conseil des musiciens est composé de huit membres dont : un président, un musicien représentant des cordes, un représentant des vents, deux représentants tutti et un libre. Le Conseil se réunit en principe une fois par mois. Il a pour tâche de débattre des affaires concernant les musiciens et l'orchestre et de prendre des décisions y afférentes, à l'exception de celles relevant des compétences du directeur. Un délégué parmi le Conseil des musiciens est élu par l'Assemblée. Ce dernier est le porte-parole des musiciens auprès du Directeur artistique, ainsi qu'auprès des chefs invités. Il sert de relais entre l'administration, la direction artistique et les musiciens.

Le directeur artistique doit choisir : la politique artistique, les effectifs, les programmes musicaux, les solistes et les chefs invités. Il doit aussi gérer le calendrier musical des concerts avec la Commission musicale et définir un plan de travail de l'orchestre.



Contrôle de la description

Code d'identification CH.AVG.LOCGISAAR

Code d'identification du service CH-001140-3 Archives de la Ville de Genève

Règles ou conventions Notice établie conformément à la norme internationale sur les notices d'autorité utilisées pour les archives relatives aux collectivités, aux personnes ou aux familles (2e édition, 2004) (ISAAR(CPF))

Forme autorisée du nom établie par les Archives de la Ville (AVG)

Statut (Niveau d'élaboration) Notice publiée

Etat de la notice Notice nouvelle

Niveau de détail Notice d'autorité complète

Date de création, de révision ou de destruction Mars 2014. Création : Cléa Marcuard avec la collaboration de Sebastian Zelada

Langue et écriture Français (Suisse)

Sources Site de l'OCG : http://www.locg.ch/historique.php (consulté le 13 février 2014);

Claude Tappolet, "La vie musicale à Genève au vingtième siècle" (tome 2), Georg, Genève, 2003;

Notice d'autorité du Collegium Academicum (CH AVG CAGISAAR).


Ressource(s) documentaire(s)


Ressource documentaire 1


Identification L'Orchestre de Chambre de Genève (LOCG)
Cote : CH AVG LOCG

Type de ressource associée Fonds d'archives

Nature de la relation Producteur

Dates des ressources associées 1992-2007